Thé Vert MARIMO - Traitement, Importation de thé & Vente en gros

JARDIN DE THÉ BIO SUIKYO DE FUMIAKI ET LUNA DANS LA PRÉFECTURE NARA

Le jardin de thé Suikyo est profondément enraciné dans les méthodes historiques de la culture du thé et de la transformation du thé à plusieurs niveaux. En même temps, le jardin de thé Suikyo sait également se démarquer avec des thés extraordinaires et produits différemment. Ceci est grâce à l'inspiration et au dévouement de Fumiaki et Luna. L'emplacement du jardin de thé Suikyo est non loin de la ville de Nara, connue pour ses anciens temples bouddhistes. Le jardin de thé de Luna et Fumiaki est divisé en un magnifique paysage de collines verdoyantes. Ce paysage vallonné avec ses différents types de sol offre un potentiel important pour les différentes saveurs de thés Suikyo.

Photo: Le jardin de thé de Suikyo - une parcelle d'altitude entourée de forêt

"CHAMPS DE THÉ" CONTRE "MONTAGNES DE THÉ" À SUIKYO À NARA

Une clé importante pour comprendre le concept du jardin de thé Suikyo est la distinction entre «champ de thé» et «montagne de thé». Suikyo est divisé en deux types de parcelles de jardin de thé. Un type de parcelle désigne Fumiaki et Luna comme champs de Thé (en japonais: Ocha-Batake). L'autre type de parcelle désigne Luna et Fumiaki comme Montagne de thé (en japonais: Ocha-Yama).

Il convient de noter qu'au cours des générations, différents termes ont été utilisés: le grand-père de Fumiaki parlait encore d'aller à la montagne de thé (en japonais: Ocha-Yama). Cependant, le père de Fumiaki, lui parlait d'entrer dans le champ de thé (en japonais: Ocha-Batake). Le terme "champ de thé" dans cette catégorisation se réfère aux parcelles qui ont été nivelées ou bien redressées par les humains. Au cours de la mécanisation progressive du milieu à la fin du XXe siècle, de plus en plus de champs de thé ont été mis à plat. Parce que dans les champs de thé plats, il était possible d'utiliser de petites machines pour la fertilisation et la récolte, ce qui ne serait pas utilisable sur les montagnes de thé.

Photo: Fumiaki (à droite) et Luna (à gauche) dans une parcelle de leur jardin de thé Suikyo, classé "Montagne de thé"

Sur les parcelles plates du jardin de Suikyo, il y a des buissons de thé tirés de boutures. Ce type d'arbustes forme des racines relativement peu profondes, qui s'accordent bien avec la structure du sol créée par l'homme. La surface du sol était agrémentée d'un sol riche en humus lors de la création du champ de thé. Par conséquent, les théiers issus des boutures se rapprochent des nutriments contenus dans l'humus. Les arbustes de thé cultivés à partir de boutures ne peuvent pas atteindre des couches de sol plus profondes avec leurs racines en croissance. Pour que les arbustes de thé tirés des boutures puissent encore absorber suffisamment de nutriments, les champs de thé plats Suikyo sont fertilisés avec un peu de marc en plus de l'herbe et du feuillage.

Dans les montagnes de thé de Suikyo, cela semble très différent des champs de thé. Dans les montagnes de thé, aucun redressement n'a eu lieu. Ainsi, la structure du sol d'origine a été largement préservée. Sur les sites appelés "montagnes de thé", Suikyo possède des plantes cultivées à partir de graines. Implicitement,cela ne signifie pas qu'il s'agit principalement d'un Zairai traditionnel (signifie "tiré de graines" en japonais). Le Zairai traditionnel serait des théiers dont l'origine de la variété de thé est complètement inconnue.

Contrairement au Zairai traditionnel, Suikyo possède d'autres théiers sur de nombreux sites de théiers. Ces arbustes étaient issus de graines issues d'une variété particulière de buissons de thé. Ce type de théier est appelé "Mishou". Les arbustes de thé issus de graines de la variété de thé Sae Midori sont ainsi appelés "Mishou Sae Midori".

Tout comme les théiers traditionnels Zairai, les théiers Mishou forment une racine pivotante. Une racine pivotante est une racine qui pénètre plusieurs mètres de profondeur dans le sol. Grâce à la racine pivotante, les théiers de Mishou peuvent également atteindre des couches de sol très profondes et absorber les nutriments présents. En fait, Suikyo a quelques montagnes de thé de Zairai et aussi plusieurs montagnes de thé de Mishou. Dans certaines montagnes de thé, les théiers ont déjà plus de 50 ans. Dans une montagne de thé Zairai, les théiers ont même plus de 100 ans.

QUELQUES TYPES DE THÉS SUIKYO

SUIKYO SUIKYO ASAMIDORI SENCHA (bio)

Le Suikyo Asamidori Sencha est une composition de feuilles de Sencha des variétés de théier Oku Midori et Yabukita. Fumiaki et Luna n'effectuent pas le chauffage final habituel (hi-ire) comme les autres fabricants de thé, mais sèchent plutôt leurs feuilles de thé pour une utilisation finale dans un séchoir à thé, généralement utilisé pour la production d'Aracha. Le chauffage est donc beaucoup plus subtil et le goût du Sencha Asamidori qui en résulte est léger et frais. Comme les feuilles ne sont que très légèrement cuites à la vapeur, ce thé est également infusible à des températures plus élevées. Grâce à la fertilisation avec des herbes, il n'y a pas trop d'umami dans les Asamidori, mais plutôt une douceur élégante bien intégrée.

SUIKYO MIZUCHA (bio)

Le Suikyo Mizucha est exclusivement composé de feuilles de thé très fines et très légères, séparées par un courant d'air provenant des feuilles de thé plus grandes et plus lourdes. Ces feuilles de thé très fines et très légères sont idéales pour l'infusion à de l'eau froide car le temps d'infusion idéal ne varie que d’une à deux minutes. Pendant le processus de cuisson à la vapeur, qui est fondamental dans la production du Sencha, la vapeur pénètre plus profondément dans ces fines feuilles de thé, ce qui rend un temps d'infusion court, même préparé avec de l'eau froide.

Le Suikyo Mizucha est non seulement le compagnon idéal lors des journées chaudes d'été, mais aussi un thé parfait de voyage, quand bien même aucune théière n'est disponible. Il est rempli dans de sacs pyramidaux de 5 g, de sorte qu'il puisse facilement être préparé, embouteillé ou servi dans un verre. Le goût est léger et caractérisé de douceur et de fraîcheur subtile.

SUIKYO WOODWIND OOLONG TAMARYOKUCHA (bio)

Le Suikyo Woodwind ne correspond à aucune catégorie. Les feuilles de thé proviennent d'une ancienne montagne de thé non nivelée. Les feuilles sont soigneusement réparties pour la flétrissure après la récolte. Suikyo a cherché de 12 à 20 heures, un endroit particulier pour la flétrissure: une petite forêt près du jardin de thé. La durée du dessèchement dépend de la couleur de la feuille. Celles-ci restent vertes. Au premier signe de changement de couleur vers les tons rouges ou bruns, les feuilles de thé seront cuites à la vapeur et séchées doucement dans l’usine de transformation voisine. La particularité du bois de Suikyo est son infusion claire, son parfum fin et sa légèreté.

Les types de sol et leur influence sur le goût des thés Suikyo

Dans le cas de Suikyo, la distinction entre sols limoneux, sols sableux et sols volcaniques est particulièrement pertinente. Il est surprenant de constater à quel point les caractéristiques gustatives du thé fabriquées à partir de la même variété de théiers sont différentes lorsque ils poussent sur différents types de sol. Semblable au vin, le goût du thé, qui provient des théiers qui reposent sur des sols limoneux, est relativement complet et intense. Cependant, le goût du thé, qui provient des théiers cultivés sur des sols volcaniques, est plutôt léger et minéral.

Il y a quelques années, Luna et Fumiaki ont reçu de leurs amis un coffret de vins provenant de différents sols. Fumiaki et Luna ont bu le vin et n’ont pu directement le relier au type de sol qu’à partir du goût. Cela semble incroyable, car aucun d'entre eux n'avait intensément traité avec le vin auparavant. Cependant, ils connaissaient les différents sols et leur influence sur le goût de leurs thés. Leur expérience au sujet des relations entre les types de sol et les nuances de goût du thé pourraient ainsi être transférés directement aux vins.

Le sol se reflète de la même manière aussi bien sur le thé que sur le vin. En dehors du type de sol, une distinction est également faite ici en fonction de l'altitude, de la direction et de l'angle par rapport au soleil. Luna et Fumiaki traitent tous ces facteurs. Le résultat est que Suikyo a créé un assortiment très finement différencié de thés uniques.

Photo : Roche volcanique au jardin de thé de Suikyo à Nara

Les vieilles montagnes pour le futur

Le jardin de thé de Suikyo a actuellement une superficie d'environ 9 hectares, dont 2 hectares de montagnes de thé nouvellement créées. Les buissons sont encore très jeunes dans les montagnes de thé nouvellement créées. Par conséquent, les théiers à ces endroits ne peuvent pas encore être récoltés. L'équipe de Suikyo s'est donnée pour tâche d'acheter de vieilles montagnes de thé, si les anciens propriétaires ne veulent ou ne peuvent plus gérer les montagnes de thé. L'un des objectifs de Fumiaki et Luna est de préserver ces paysages culturels uniques.

Le soin et la gestion des pentes raides sont très complexes et très dangereux. Par conséquent, moins d’opérateurs de théiers sont prêts à gérer les pentes raides des montagnes de thé. Les champs de thé plats, quant à eux, peuvent être gérés beaucoup plus facilement et avec moins de personnes. C’est aussi la raison pour laquelle nous parlons d'une équipe à Suikyo et non d'une famille. Le travail serait impossible pour une famille elle seule. En 2010, une entreprise a été créée avec une équipe de base de cinq personnes. Cette équipe de base prend toutes les décisions importantes ensemble. Bien sûr, pendant la saison de croissance des théiers du printemps à l'automne, d'autres aides sont ajoutées.

Il est important que tous les membres de l’équipe observent les théiers et en parlent. C'est la base pour comprendre les relations, pour pouvoir étudier et comprendre exactement la localisation, les théiers, la fertilisation, le mode de traitement et les arômes qui en résultent. Pour la production naturelle de thés ayant des caractéristiques gustatives spéciales, ces connaissances sont ensuite directement utilisées. De plus, un examen attentif de tous ces facteurs conduit à une évolution constante des thés existants et inspire la création de nouveaux thés. Par conséquent, une opération unique avec des qualités de thé distinctives s'est développée au cours des huit dernières années. Nous sommes heureux et reconnaissants de compter Suikyo parmi nos partenaires Marimo, et nous avons déjà hâte de voir quels autres thés émergeront avec le temps.