Thé Vert MARIMO – Traitement, Importation de thé & Commerce de gros

LE JARDIN DE THÉ BIO DE SHUTARO HAYASHU À KIRISHIMA

Depuis sa création en 1897 par son arrière arrière grand-père, Shutaro Hayashi appartient à la cinquième génération du jardin de thé de la famille Hayashi qui se situe au pied de la montagne Kirishima sur une haute plaine. Avant la fondation du jardin de thé, l’arrière arrière grand père de Shutaro s’occupait de plantation de tabac. C’est en voyageant fréquemment du sud du Japon où se situe Kirishima jusqu´au nord au niveau de l’île de Honshu où se situe Tokyo pour y vendre du tabac qu’il découvrit avec enthousiasme la préfecture de Shizuoka et la culture de thé. Il en profita pour ramener à Kirishima des graines de plante de thé.

_wsb_580x435_Kirishima-Shutaro-Hayashi-F

A cette époque, vers la fin du XIXème siècle, il existait à Kirishima déjà différentes cultures de thé dont les graines avaient été plantées par un moine qui les avait ramené de Kyoto, l’ancienne capitale. Les graines de thé de la famille Hayashi, provenant de Shizuoka sont donc tout à fait inhabituelles pour la région à cette époque. Après avoir planté les premiers arbustes à thé, l’arrière arrière grand-père décide de faire appel à des experts de Shizuoka même, à défaut d’en trouver à Kirishima, afin de rouler les feuilles de thé pendant la période des récoltes. C’est ainsi que furent produits à la fin du XIXème siècle les premiers thés de la famille Hayashi provenant d’arbustes à thé de Shizuoka et produits par des experts de Shizuoka.

_wsb_580x435_Osamu-Hayashi-Kirishima-Bio

Aujourd’hui c’est Shutaro Hayashi, l’arrière arrière petit-fils qui a repris le flambeau de l’entreprise familiale à peine 30 ans. Il a étudié la production de thé à l’université de Kagoshima où il a appris les bases de son savoir. Il utilise les arbustes à thé plantés au XIXème siècle pour certaines sortes de thé. Ceux-ci sont les témoins de l’époque de son arrière arrière grand-père. Par ailleurs, le père de Shutaro, Osamu, planta il y a quelques dizaines d’années de nouvelles sortes d’arbustes à thé se rapprochant de la variété appelée Kanaya Midori qui exprime le style du père de Shutaro. Aujourd’hui Shutaro Hayashi enrichit la gamme du jardin de thé de Kirishima de nouvelles variétés telles que l’Asatsuyu ou encore de nouvelles cultures telles que l’arbuste à thé nommé Asanoka.

Un élément important de la gamme de thé du jardin de thé de Kirishima est le choix des procédés de production qui mette en valeur les particularités des différents arbustes et qui s’harmonise avec. Alors que le père de Shutaro préconise pour la variété d’arbuste Kanaya Midori une culture non ombragée avec un étuvage léger (Asamushi), Shutaro, lui, utilise pour la variété Asatsuyu des feuilles ombragées, cueillies très fines avec un étuvage profond (Fukamushi). Ainsi s’établit un merveilleux contraste entre les techniques du père et du fils qui donne au jardin de thé de Kirishima un large spectre de variétés de thé.

_wsb_580x435_Shutaro-Kirishima-Bio-Sench

La plupart des parcelles de thé de la famille Hayashi se situent sur une grande plaine à 260m d’altitude, presque entièrement entourée forêt. La plaine chute précipitamment de la majorité des côtés après les premières rangées d’arbre. La petite halle où s’effectue le procédé de production de thé se trouve au centre entre les relativement petites parcelles de thé. C’est ainsi que le transport des feuilles fraîchement récoltées à l’étuvage est extrêmement court empêchant une oxydation et permettant la production d’une grande variété d’arbuste à thé telle que Asatsuyu, Yabukita, Kanaya Midori et Zairaishu (provenant de graines de thé de plantes cultivées). Ceci forme la base d’un large assortiment de variétés de thé.

Les deux premières générations du jardin de thé de Kirishima usèrent, comme il était de coutume à l’époque, des méthodes naturelles pour produire le thé, vu que l’utilisation de pesticides n’était pas répandue entre la fin du XIXème siècle et les années 1960. La troisième génération, elle, vécut le boom des pesticides engendré par une vague d’industrialisation. Ils appliquèrent ces nouvelles techniques au jardin de thé mais voyant les effets néfastes sur les cultures année après année, c’est le père de Shutaro appartenant à la 4ème génération qui décida en 1993 de supprimer toute utilisation de pesticide. Cette décision vint d’une part de la peur des possibles conséquences sur l’état de santé de la famille à cause de l’utilisation quotidienne de produits chimiques et d’autre part du constat que ceux-ci n’apportaient pas les effets souhaités. C’est dans ces conditions que le père de Shutaro retransforme petit à petit les jardins de thé en culture biologique. Au bout du compte la période non biologique pendant la troisième génération aura été courte.

La cinquième génération, celle de Shutaro, a grandi dans une culture complètement biologique grâce au recadrage de son père et a connu depuis son plus jeune âge les défis que présentent le mode de travail d’un jardin de thé biologique. Cette génération, comparée à la quatrième qui devait employer toute son énergie dans la lutte des pesticides, peut se consacrer pleinement au potentiel du jardin de thé ce qui est décisif pour produire des thés de première classe dans cette forme mûre.

Après ses études de science du thé (qui constitue la matière principale dans ses études d’agriculture), Shutaro revient dans l’entreprise familiale et endosse la responsabilité de la production de thé de la plupart des variétés de thé du jardin de Kirishima. Son père ayant réorienté celui-ci en culture biologique grâce à un système écologique avec l’utilisation de parasites, Shutaro a assez de liberté pour mettre en pratique ses connaissances acquises pendant ses études pour produire un excellent thé. Il affectionne particulièrement l’arbuste à thé Asatsuyu, connu pour faire un thé d’une douceur naturelle et d’un vert prononcé.

Shutaro, grâce à l’expérience de son père dans la culture bio peut alors utiliser des variétés d’arbustes Asatsuyu extrêmement rares et profiter par la même occasion du procédé de fabrication de première qualité de l’entreprise familiale. C’est aussi bien l’existence sur 5 générations de l’entreprise familiale avec la possibilité de profiter de cette riche expérience que l’utilisation de machines dont l’acquisition pour une petite entreprise serait à peine possible qui permettent des conditions de travail idéal pour Shutaro. Il se sert de cette base de travail pour repenser avec adresse le procédé de fabrication, les temps d’étuvage, de roulement et de séchage ainsi que les températures.

Depuis 2015, Kenji, le frère de Shutaro, est également revenu à l’entreprise familiale après avoir terminé ses études et forme avec Shutaro une équipe idéale. Pendant la période des récoltes, Kenji s’occupe des récoltes alors que Shutaro se charge du procédé de production qui demande beaucoup d’attention et de savoir-faire.

Un aperçu de quelques variétés de thé de Shutaro Hayashi

Kirishima Tokujou Sencha (bio)

Il s’agit d’un thé très noble doté d’une composition très équilibrée. On peut y noter l’élégance de l’arbuste à thé Asatsuyu issu d’une culture ombragée combinée au caractère typique du Sencha de l’arbuste Yabukita.

Miumori Kirishima Sencha (bio)

Miumori Kirishima Sencha est composé en majeur partie de feuilles provenant de graines d’arbustes à thé (Zairai) récoltées ou traitées de manière différente selon le type de récolte ou d’étuvage (1./2. Récolte, Kabuse/Roji, Asamushi/Fukamushi). Les caractéristiques d’infusion des différentes feuilles confèrent au Miumori Sencha son arôme riche et équilibré.

Miumori Kirishima Matcha (bio)

Le Miumori Matcha de Kirishima est un Matcha de très haute qualité fréquemment utilisé pour la cérémonie de thé japonaise. Malgré l’excellente qualité, il est vendu à un prix très modéré.

D’un goût marqué par un fort Umami et d’une grande douceur, ce thé est très apprécié par les fans de Matcha pour une consommation quotidienne et abordable.

Les feuilles qui sont utilisées pour le Miumori Matcha proviennent du jardin de thé d’un ami de Shutaro Hayashi, également situé dans la région de Kirishima dans la préfecture de Kagoshima. Bien que les feuilles ne proviennent pas du jardin de thé de Shutaro, celui-ci a décidé de nous livrer cet incroyable Matcha dont le procédé de broyage est réalisé à l’aide de son moulin en pierre dans le but de pouvoir un jour produire lui-même ces feuilles de très haute qualité. Cette variété de Matcha ne pouvait pas manquer à notre catalogue aux yeux de Shutaro.

Kirishima Tennen Gyokuro (bio)

Asatsuyu est connu pour être un des arbustes à thé les plus vert et frais. Se trouvant uniquement dans quelques jardins de thé, à cause de sa sensibilité, il n’est pas facile à cultiver. Plus particulièrement dans l’agriculture biologique, Asatsuyu est extrêmement rare.

Les arbustes sont ombragés entre 10 jours à deux semaines avant la première récolte, et les feuilles sont assorties de manière très fine. L’infusion donne une tasse d’un vert profond et Le goût est à la fois élégant et intense, même à la seconde et troisième infusion.